A partir de quel âge mon chien est-il considéré comme devenant senior ?

Tout dépend de la taille du chien !

A partir de l’âge de 8 ans, les races de chien grandes et géantes sont considérées comme entrant dans la catégorie « senior ». C’est un peu plus tard pour les races petites et moyennes, pour lesquelles on attend l’âge de 10 à 12 ans pour considérer qu’elles entrent dans cette catégorie.

Votre chien peut alors développer certaines pathologies comme l’insuffisance rénale chronique, l’arthrose ou le diabète sucré, ou encore un processus cancéreux. Les symptômes peuvent être très frustres au départ, comme une augmentation de la prise de boisson, un amaigrissement ou moins d’entrain au jeu.

L’insuffisance rénale chronique (IRC) se définit comme une réduction progressive et irréversible des fonctions rénales (d’excrétion des déchets, de production de certains facteurs nécessaires au fonctionnement de l’organisme …). Il est rare de déterminer la cause l’insuffisance rénale chronique. Elle peut être congénitale, familiale ou acquise. Les effets de l’insuffisance rénale sont multiples : digestifs, urinaires, ophtalmologiques, musculaires, cardiovasculaires, endocriniens). Un traitement existe pour ralentir ou diminuer les effets de l’IRC.

L’arthrose est un processus irréversible de dégradation des cartilages des os, qui entraîne de la douleur, une diminution de la mobilité et des jeux, un mal être du chien. Les symptômes peuvent être pris en charge efficacement.

Le diabète sucré est une maladie hormonale qui se caractérise par une augmentation de la teneur de sucre dans le sang, de manière prolongée. Là aussi, les symptômes peuvent être variés mais on retiendra particulièrement l’augmentation de la prise de boisson et l’augmentation de la prise de nourriture. Un traitement existe pour ramener le taux de sucre dans le sang à un taux normal et ainsi améliorer la vie du chien.

Ces maladies dégradent la qualité de vie du chien et s’aggravent au fil du temps. Loin d’être une fatalité, il existe des traitements pour les prendre en charge, réduire les symptômes et ainsi améliorer la vie de l’animal, tout en prolongeant sa durée de vie.

Afin de les détecter, de l’imagerie (radiographie, échographie, échocardiographie) et une prise de sang sont nécessaires. Ces examens peuvent être réalisés dans votre clinique vétérinaire VetLoire.

Avec ces éléments en main, il est alors possible de discuter ensemble des implications, traitements et suivis éventuels à mettre en place. Parlez-en à votre vétérinaire lors de la prochaine consultation ou prenez rendez-vous si vous pensez que votre animal présente un des signes décrits.